Mieux te connaître

DESCRIPTION DES TYPES D’INTELLIGENCES MULTIPLES

INTELLIGENCE LINGUISTIQUE

 

 Les élèves intelligents avec les mots affichent leur intelligence linguistique de différentes façons : ils peuvent être bons en lecture et en écriture, être habiles lors de débats, de discussions ou d’exposés oraux, aimer apprendre des langues étrangères, s’intéresser à l’origine des mots etc. Ils prennent facilement la parole ou la plume, racontent des histoires ou des faits en ayant recours à un riche vocabulaire.

Ces élèves apprennent souvent mieux par les présentations verbales, la lecture, l’écriture et les discussions.

Les occupations suivantes font appel à l’intelligence linguistique :

écrivain, comédien, journaliste, avocat, professeur de langues, vendeur, secrétaire, recherchiste, agent d’information, traducteur…

Gilles Vigneault, qui est un grand poète québécois, a une intelligence linguistique très développée.

INTELLIGENCE LOGICO-MATHÉMATIQUE

 

L’intelligence logico-mathématique, aussi appelée l’intelligence des chiffres, est souvent, de concert avec l’intelligence linguistique, associée au quotient intellectuel. Les élèves peuvent démontrer cette forme d’intelligence de différentes façons; ils peuvent être bons en calcul, avec le traitement de données, l’émission d’hypothèses, la mise en séquence, l’analyse, l’évaluation, la synthèse, le raisonnement logique.

Les élèves qui utilisent cette forme d’intelligence pensent en nombres, en symboles abstraits, en algorithmes, en séquences logiques. Ils apprennent souvent mieux lorsqu’ils font appel à la logique, aux nombres ou au traitement mathématique.

Ce type d’intelligence est important, entre autres, chez les mathématiciens, les informaticiens, les programmeurs de jeux vidéo, les scientifiques, les astronomes, les contrôleurs aériens, les ingénieurs, les électriciens, les comptables, les juristes, les détectives.

Albert Einstein avait une intelligence logico-mathématique très développée. Il a développé la théorie de la relativité dont nous connaissons la formule E = mc² et qui traduit l’équivalence masse et énergie.

INTELLIGENCE KINESTHÉSIQUE

 

L’intelligence kinesthésique comporte quatre composantes principales :

1-   l’expression corporelle (danseur, mime,  comédien)

2-  l’apprentissage par manipulation (à l’aide de matériel  d’apprentissage concret;en touchant ou sentant les parties d’un objet, en expérimentant)

3- l’habileté manuelle et la dextérité fine (mécanicien, plombier, ébéniste, couturière, coiffeur, réparateur d’objets délicats, chirurgien)

4-  les exercices physiques et les sports (sportif, athlète, gymnaste, entraîneur, acrobate…)

Les élèves sont intelligents avec leur corps lorsqu’ils démontrent une bonne coordination, utilisent les gestes et le langage corporel, recueillent les objets et les réparent, font du théâtre ou des jeux de rôles, dansent, pratiquent l’athlétisme ou des sports.

Ils pensent en mouvements, en gestes, en langage corporel. Ils apprennent souvent mieux quand on a recours au mouvement ou lorsque l’apprentissage est expérientiel.

Mario Lemieux, joueur de hockey, illustre bien cette forme d’intelligence.

INTELLIGENCE VISUELLE-SPATIALE

 

Les élèves se montrent intelligents avec l’espace/l’art lorsqu’ils :

–  aiment reproduire leurs idées ou tout simplement ce qu’ils voient   sous une

forme visuelle (graphiques, posters, maquettes, dessin, peinture, sculpture)

–   agencent des couleurs, des lignes, des formes, de la lumière

–   ont une bonne représentation spatiale (sens de l’orientation,      construction

ou dessin en 3D, estimation du volume, de la distance…)

–        démontrent une bonne mémoire visuelle, un sens aigu de  l’observation ; ils ont recours à la visualisation pour comprendre, expliquer ou inventer.

Ces élèves apprennent souvent mieux quand on a recours à la visualisation, à des supports visuels ou audio-visuels, quand ils peuvent avoir recours au dessin ou à des symboles graphiques pour prendre des notes.

Les professions suivantes nécessitent une intelligence spatiale développée :

géographe, architecte, urbaniste, designer, ingénieur, décorateur, artiste en arts visuels, photographe, cinéaste, metteur en scène …

Claude Monet, un grand peintre, avait certainement une intelligence spatiale très développée.

INTELLIGENCE MUSICALE

 

Les élèves démontrent qu’ils sont intelligents avec la musique lorsque :

–        ils écoutent souvent de la musique, qu’ils savent apprécier et    comprendre différentes sortes de musique et de rythmes;

–        lorsqu’ils comprennent le langage de la musique (symboles et termes musicaux);

–        lorsqu’ils sont sensibles à la tonalité, au timbre, à l’harmonie, au rythme des sons de pièces musicales, de poèmes, de la parole;

–        lorsqu’ils jouent d’un instrument de musique ou qu’ils chantent;

–        lorsqu’ils créent de la musique.

Ces élèves apprennent mieux en ayant recours au rythme, en fredonnant, ou dans un environnement où on a recours à la musique comme source d’inspiration, pour donner de l’entrain ou pour créer un climat de calme.

Les chanteurs, les compositeurs, les musiciens, les chefs d’orchestre, les disc jockey, les techniciens du son, les critiques musicaux, les vendeurs d’instruments de musique ont recours à leur intelligence musicale. Les concepteurs en publicité et en productions multimédia ainsi que les poètes savent aussi l’utiliser efficacement.

Beethoven, Mozart, Schubert, avaient une intelligence musicale très développée. Céline Dion, de nombreux groupes rock ou autres actualisent aussi cette forme d’intelligence

INTELLIGENCE NATURALISTE

 

Les élèves démontrent qu’ils sont intelligents avec la nature :

–        lorsqu’ils savent identifier des formes et des structures dans la    nature;

–        lorsqu’ils sont habiles à distinguer et à classifier des animaux, insectes, oiseaux, poissons, plantes, arbres et fleurs, roches et minéraux, étoiles et planètes; ou des éléments non naturels tels des automobiles, des avions, des vêtements…

–        lorsqu’ils sont sensibles à la nature et à ses phénomènes (sa beauté, son utilité, la nécessité de la protéger).

–        lorsqu’ils sont habiles à reconnaître des traces d’animaux, des plantes comestibles ou médicinales; lorsqu’ils savent trouver des moyens de survie, s’occuper d’animaux ou de plantes.

Ces élèves apprennent souvent mieux lorsqu’ils peuvent classer le contenu qu’ils apprennent ou quand ils peuvent le mettre en lien avec le monde naturel.

Parmi les métiers ou les professions associés à cette forme d’intelligence il y a : biologiste, géologue, écologiste, météorologue, travailleur agricole, éleveur ou entraîneur d’animaux, jardinier-paysagiste, garde forestier, guide de chasse et pêche, vétérinaire ou technicien en santé animale, inspecteur en environnement, explorateur, chef cuisinier.

Hubert Reeves est un bel exemple d’un individu possédant d’une manière très développée cette forme d’intelligence.

INTELLIGENCE INTERPERSONNELLE

 

Les élèves démontrent qu’ils sont intelligents avec les personnes :

–        lorsqu’ils se montrent aptes à discerner les intentions, les motivations, l’humeur, les sentiments et les pensées d’autrui; lorsqu’ils sont sensibles aux expressions faciales, à la voix, aux gestes;

–        lorsqu’ils savent entretenir de bons rapports avec autrui, se faire des amis et les garder; régler des conflits, écouter, soutenir les autres, les aider;

–        lorsqu’ils sont de bons médiateurs, qu’ils assument du leadership, qu’ils ont le sens de l’organisation.

Souvent ces élèves apprennent mieux lorsqu’ils sont en situation de groupe; lorsqu’ils peuvent interagir avec les autres et avec le contenu. Leur façon naturelle de s’approprier un nouveau contenu est souvent d’en discuter rapidement avec d’autres.

Parmi les professions qui font appel à l’intelligence interpersonnelle il y a : dirigeant d’entreprise, travailleur social, psychologue, conseiller en relations humaines, diplomate, reporter, médiateur, policier, arbitre, entraîneur, enseignant, politicien, acteur, animateur, interviewer, vendeur, réceptionniste, agent de voyage, serveur.

Mère Térésa est un excellent exemple d’une personne ayant une intelligence interpersonnelle très développée.

INTELLIGENCE INTRAPERSONNELLE

L’élève démontre qu’il est intelligent avec lui-même,

–        lorsqu’il a une bonne connaissance de lui-même;

–        lorsqu’il est conscient de ses forces et de ses faiblesses, de ses émotions et de ses sentiments, de ses valeurs et de ses

croyances

–        lorsqu’il aime avoir du temps à lui pour penser et réfléchir;

–        lorsqu’il est capable de se fixer des buts et de les atteindre.

Cette forme d’intelligence peut impliquer :

– L’aptitude à éprouver une vaste gamme de sentiments et à les ressentir profondément

– La capacité d’avoir sa propre opinion

– La capacité de bien composer avec ses émotions

– La capacité de s’imposer une discipline, de se comprendre et d’avoir une bonne estime de soi

– La capacité de vivre seul ou d’entretenir des rapports d’intimité avec l’autre

– La capacité de contrôler sa vie, de se fixer des buts, des priorités et de les atteindre

Les élèves qui ont cette forme d’intelligence apprennent mieux si on leur laisse du temps pour traiter l’information, pour clarifier leurs idées, pour s’exprimer, pour réfléchir aux apprentissages en cours.

Les professions suivantes font grandement appel à l’intelligence intrapersonnelle : écrivain, comédien, athlète individuel, entraîneur, chercheur, explorateur, entrepreneur, travailleur autonome, prêtre, philosophe, psychiatre, psychologue, psychanalyste.

Sigmund Freud est un exemple de ce type d’intelligence.

Ce document origine du site internet suivant : http://www.csaffluents.qc.ca/im/pages/ens_outils.html

Les auteurs sont :  Pierrette Boudreau, cp. CS de la Rivière-du-Nord et Ginette Grenier, cp, CS des Affluents, (2003)

Ça vous plaît? Partagez!